Retour au site UCM.be

L'édito du Président

Catégorie

Actualité

Publication

29/04/2021

Jamais UCM n’a pensé qu’un an après le début de la crise sanitaire, nous en serions quasi toujours au même point ! Nous le demandons depuis des mois : ce dont les indépendants ont besoin, c’est de travailler, pas d’être mis sous perfusion d’aides !

Chers membres,

Mardi soir, l’équipe UCM Namur a organisé un webinaire sur la thématique des aides liées à la covid-19 ( à revoir sur la chaine youtube UCM). S’il est indispensable qu’UCM continue à vous informer sur toutes les formes de mécanismes possibles que vous pouvez activer pour maintenir votre activité à flot, je suis cependant dépité, que plus d’un an après la pandémie, nous soyons, nous indépendants, toujours obligés de survivre en percevant des aides.

Malheureusement, tant que le gouvernement ne décidera pas de passer d’une gestion de risque à une gestion de crise, il en sera ainsi… UCM le déplore depuis des mois et nous avons beau crier tout le désespoir des indépendants, nous ne sommes plus entendus !

Chaque semaine du mois d’avril, UCM a pris le pouls ( à découvrir sur le blog UCM Voice) des commerçants dit « non-essentiels » autorisés à travailler sur rendez-vous uniquement ! Résultat : le mois d’avril a été plus que morose pour eux ! Un tiers des commerçants ont fermé leur magasin pendant le mois qui vient de s’écouler. Fonctionner sur rendez-vous n’était pas tenable.

Et que dire des secteurs toujours à l’arrêt sans perspective… leur avenir dépendant d’une campagne de vaccination…

Heureusement, et c’est une bien maigre consolation, les professionnels de l’horeca pourront à nouveau accueillir leur clientèle si et seulement si, ils disposent d’une terrasse.

Autre point positif, l’appel lancé par UCM Namur a été entendu par plusieurs communes qui ont adopté ou qui vont le faire très prochainement des règlements pour venir en aide financièrement aux indépendants les plus durement touchés par la crise. A découvrir prochainement

Jamais UCM n’a pensé qu’un an après le début de la crise sanitaire, nous en serions quasi toujours au même point ! Nous le demandons depuis des mois : ce dont les indépendants ont besoin, c’est de travailler, pas d’être mis sous perfusion d’aides !

 

 

Sachez que toute l’équipe ucm.namur@ucm.be reste à votre écoute.

Plus que jamais, UCM, indépendants et unis.

 

François Bersez

Président Namur