Retour au site UCM.be

L'édito du Président

Catégorie

Actualité

Publication

17/05/2021

Enfin le comité de concertation offre un peu de perspectives et si le nombre de lits occupés continuent de baisser et que celui de la vaccination poursuit son ascension, nous devrions, tous et toutes, retrouver un semblant de normalité dans nos vies privée et professionnelle.

Chère membre,

Cher membre,

Ceux qui me connaissent savent que je suis d’un naturel optimiste. Pourtant, face à cette pandémie, je préfère rester sur mes gardes. En effet, le calendrier d’ouverture reste conditionné. Il est donc indispensable que nous fassions tous un dernier effort pour se protéger les uns des autres, en attendant un taux de vaccination suffisant.

Si je suis heureux des décisions qui ont été prises, je n’en reste pas moins déçu… car des milliers d’indépendants des secteurs encore fermés attendent de connaître leur protocole de réouverture. Si le gouvernement tient le rythme habituel de ses publications d’arrêtés ministériels, il est plus que probable que les conditions exactes soient connues à la vieille du 09 juin !

Comment nos entreprises peuvent-elles envisager une reprise dans de bonnes conditions quand elles ne savent pas combien de personnes elles peuvent accueillir et sous quelles conditions ? Comment peuvent-elles mettre en place, par exemple, un protocole de ventilation sans en connaître, à ce jour, les détails précis ? 

Envisager une réouverture équivaut en quelque sorte à une création d’activité ! Les règles des protocoles viennent perturber la rentabilité des entreprises, il faut que chacun puisse le mesurer et réadapter son modèle le cas échéant. Cela ne peut se faire en dernière minute sans un minimum d’anticipation.

Je suis d’autant plus fâché car le gouvernement a demandé à certains secteurs des investissements lourds lors de la réouverture en mai 2020 qui ne sont même plus autorisés maintenant. Je pense notamment au plexiglas pour le secteur horeca.

Heureusement sur le front des bonnes nouvelles, nous retiendrons que les indépendants peuvent compter sur le soutien de leur commune puisque certaines d’entre elles ont décidé de mettre la main au portefeuille en leur octroyant des aides financières directes. Je suis particulièrement fier du partenariat qu’UCM Namur a pu construire avec les pouvoirs communaux pour travailler ensemble à des règlements d’aides touchant un maximum d’indépendants.

Je suis également heureux d’apercevoir un retour en présentiel pour tous : dans nos entreprises mais aussi lors d’évènements UCM. Nous vous en dirons plus bientôt. J’espère que vous avez aussi hâte que moi ainsi que toute l’équipe qui planche sur une première thématique.

 

Sachez que toute l’équipe  ucm.namur@ucm.be reste à votre écoute.

Plus que jamais, UCM, indépendants et unis.

 

François Bersez 

Président Namur