Restez au courant des dernières actualités de l'UCM Namur.
Inscrivez-vous à notre newsletter

Devenir membre

Devenir membre ?M'inscrire

Envie d’informations supplémentaires ?

Retour au site UCM.be

Nos espaces UCM sont accessibles pour les rendez-vous au Guichet d’entreprises et l’engagement d’un premier collaborateur.

Pour nos autres services, nos conseillers restent disponibles et joignables  par email et téléphoneEn savoir plus.

Avez-vous droit au droit passerelle en juinConsultez notre FAQ.

Les communes namuroises soutiennent l'économie

Catégorie

Actualité

Publication

10/06/2020

Tous les niveaux de pouvoir politique jouent un rôle majeur dans le soutien aux indépendants face à la crise. Celui des communes est crucial. Tour d'horizon namurois des actions entreprises…

Depuis le début de la crise, l'équipe du Mouvement UCM a été en contact permanent avec les communes. Dans un premier temps pour leur demander d'aider les indépendants, commerçants, artisans et PME installés sur leur territoire en allégeant autant que possible leurs charges fiscales, et dans un deuxième temps pour envisager l'accompagnement au maintien de l'activité pendant le confinement et surtout au redémarrage de l'activité.

De manière générale, UCM constate que tous les acteurs politiques et économiques locaux sont à la hauteur de l'enjeu et font preuve d'une réelle volonté, à l'instar du fédéral et des Régions, de soutenir le tissu économique.

Partout en province de Namur, les autorités communales se sont plongées dans de nouvelles estimations budgétaires afin d'identifier les moyens dont elles disposaient pour lever ou adapter les taxes qui incombent aux indépendants de leur territoire. Bien que les finances communales soient déjà mises sous tension, de nombreux collèges ont fait l'effort : des professionnels se verront, entre autres, exonérer de tout ou partie des taxes sur les enseignes, les déchets, la force motrice ou bien encore les terrasses.

Au-delà de relâcher la pression fiscale, les entités locales ont aussi pris différentes mesures de soutien. UCM a d'ailleurs été sollicitée pour établir avec certaines d'entre elles des plans d'action complets. En plus de proposer le parking gratuit en centre-ville, plusieurs ont recensé et mis en avant les commerces qui adaptaient leurs services pendant le confinement. D'autres ont créé des bons d'achat à valoir dans les établissements de leur localité.

À Ciney, la Ville a mis gratuitement à disposition des commerçants une plateforme leur permettant de vendre en ligne. À Dinant, une campagne de communication "J'ai un ticket avec mon commerçant" a été lancée. Namur a quant à elle diffusé des capsules présentant ses commerces tout au long de la période de confinement et a rendu les rues principales piétonnes à la réouverture. À Rochefort, ce sont des chèques à utiliser chez les commerçants qui seront distribués à l'ensemble des ménages de l'entité.

Il serait impossible de citer toutes les initiatives, tant elles sont nombreuses. UCM se réjouit que les dirigeants politiques locaux soutiennent les indépendants, commerçants et artisans. Gageons que cela perdurera bien au-delà de la crise.